Actualités


Publié le 04-12-2018

Visite de l’auteure québécoise Valérie Forgues

Les élèves de CM1/CM2 , CM2 et 6e ont bénéficié d’un atelier d'écriture de poésie animé par l'auteure Valérie Forgues.
Pour accueillir la poète, quelques textes ont été lus autour du Centenaire de la Première Guerre Mondiale dont "L’armistice" de Maurice Genevoix :

"Lorsque sonnèrent les cloches de l'armistice, je me trouvais dans mon village. C'était une admirable journée
d'automne. Quel calme ! Quelle sérénité ! et c'est dans ce silence que s'éveilla le vol des cloches. C'en était à jamais fini. Le
dernier "Cessez-le-feu" avait sonné la fin de la dernière bataille. À dater de cette heure, les hommes n'épuiseraient plus la
joie de se sentir vivants. Je me souvenais de notre départ cinquante-deux mois auparavant. Ces souffrances que nous
pressentions, ces horreurs, ces massacres, nous savions à présent que leur réalité avait dépassé de bien loin tout ce que
nous imaginions."

 

 



Retour à la page précédente  |  Retour aux actualités



© Copyright 2012, Collège Stanislas Québec. Tous droits réservés
Publié le 04-12-2018

Visite de l’auteure québécoise Valérie Forgues

Les élèves de CM1/CM2 , CM2 et 6e ont bénéficié d’un atelier d'écriture de poésie animé par l'auteure Valérie Forgues.
Pour accueillir la poète, quelques textes ont été lus autour du Centenaire de la Première Guerre Mondiale dont "L’armistice" de Maurice Genevoix :

"Lorsque sonnèrent les cloches de l'armistice, je me trouvais dans mon village. C'était une admirable journée
d'automne. Quel calme ! Quelle sérénité ! et c'est dans ce silence que s'éveilla le vol des cloches. C'en était à jamais fini. Le
dernier "Cessez-le-feu" avait sonné la fin de la dernière bataille. À dater de cette heure, les hommes n'épuiseraient plus la
joie de se sentir vivants. Je me souvenais de notre départ cinquante-deux mois auparavant. Ces souffrances que nous
pressentions, ces horreurs, ces massacres, nous savions à présent que leur réalité avait dépassé de bien loin tout ce que
nous imaginions."

 

 



Retour à la page précédente  |  Retour aux actualités



FacebookTwitterYouTube  Suivez-nous !