Actualités


Publié le 05-09-2018

Une cure de jeunesse pour les 80 ans de Stan

« À première vue, ça peut sembler comme une rénovation bien anodine, mais la nouvelle façade représente parfaitement l’esprit de Stan », résume Philippe Warin, directeur général. « On honore le passé, mais on est résolument tourné vers l’avenir. » Les immenses panneaux vitrés au caractère moderne s’intègrent harmonieusement aux bâtiments historiques ; ce cadeau soulignant les 80 ans du prestigieux collège illustre bien le judicieux équilibre qu’on y retrouve entre l’innovation et les valeurs fondamentales.

De la maternelle au niveau collégial
Stanislas est l’un des rares établissements à offrir un cheminement scolaire complet, s’étendant de la maternelle (offerte dès 3 ans au campus de Québec) jusqu’à la formation de niveau collégial (au campus montréalais). « Quand on fait tout le parcours, on quitte avec un baluchon bien rempli de connaissances et d’expériences ! », ajoute le directeur général. L’an dernier, les finissants au baccalauréat ont obtenu un taux de réussite impeccable de 100 %.

Étudier au cœur d’Outremont…
Reconnu pour ses concentrations en littérature, en sciences économiques et sociales, et en sciences, le campus montréalais profite d’un emplacement de choix dans Outremont, à un coin de rue de la station de Métro du même nom. « Il y a une effervescence culturelle et un milieu d’éducation très riche ici, avec de nombreuses universités à proximité », observe M. Warin.

Stanislas participe activement à la vie de quartier et nourrit de précieux partenariats avec les établissements voisins. « Par exemple, notre gala de fin d’année se déroule au Théâtre Outremont et des cours de piscine ont lieu au magnifique centre Sportif CEPSUM », ajoute Michel Morin, directeur général adjoint.

… pour s’ouvrir sur le monde !
Stanislas fait partie d’un réseau mondial de 497 établissements affiliés : l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). L’essentiel du programme de cours — celui du curriculum français — demeure le même dans toutes les institutions, à quelques ajustements près selon la réalité du pays. Cette uniformisation est d’une valeur inestimable pour les familles appelées à voyager pour le travail. « Si vous êtes muté à Barcelone ou à Dubaï, vos enfants peuvent poursuivre leurs études dans une école avec le même programme », explique le directeur général.

Par ailleurs, à l’image de la société montréalaise, le collège accueille 70 nationalités différentes qui vivent au quotidien un partage de culture.

Un virage numérique sagement réfléchi
Après quatre années de déploiement progressif, tous les élèves de 1re à 4e secondaire possèdent désormais leur propre iPad. La véritable force du virage technologique réside cependant dans une riche infrastructure réunissant livres numériques, communications aux parents et outils d’enseignement sur une même plateforme, développée au fil des ans. « Mais il y a encore des livres aussi !, ajoute M. Warin. On vise toujours un sain équilibre entre les univers numériques et traditionnels. »

La sensibilisation aux fake news
Des cours de cinéma sont offerts à tous en concentration ou en option. En plus de développer leurs connaissances et d’avoir accès à des équipements professionnels, les élèves sont sensibilisés à l’importance d’exercer leur pensée critique. « Par l’apprentissage technique, ils réalisent comment on peut facilement se laisser manipuler par l’image et qu’il faut se montrer vigilant face à la désinformation. »

Des activités pour élargir des horizons
Un vaste programme d’activités parascolaires permet d’explorer une multitude d’intérêts, tant du côté du sport (récréatif comme compétitif) que de la culture (danse, théâtre, cirque, conservatoire de musique…), des technologies (impression 3D, robotique…) et de l’entrepreneuriat. Les activités débutent dès 15 h 30 et s’étirent jusqu’à 20 h en soirée. « Ça permet aux plus jeunes de s’initier à toutes sortes de choses, puis de se concentrer sur leurs véritables passions au fur et à mesure que leur horaire se densifie », affirme le directeur général.

Article paru dans La Presse+, septembre 2018 
Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+, ou ICI !
 

Les finissants au collégial prêts à poursuivre leurs rêves

Les élèves sous les feux de la rampe au Festival Arts&Culture de Stan

La salle média-numérique  les élèves s’initient aux équipements de captation vidéo d’événements jusqu’à sa diffusion en temps réel sur le web


Retour à la page précédente  |  Retour aux actualités



Ajouter un commentaire

Complétez le formulaire ci-dessous pour ajouter un commentaire.


Nom :
Courriel :
Commentaire :

Entrez le mot inséré dans l’image ci-dessous dans la case à droite :
>>>>>>>>>>>>




Association des Ecoles Françaises en Amérique du Nord fédération des établissements d'enseigement privé Fondation du Collège Stanislas Association des anciens du Collège Stanislas Association des parents d’élèves du Collège Stanislas de Montréal Agence pour l'enseignement français à l'étranger Association des Collèges privés du Québec
© Copyright 2012, Collège Stanislas de Montréal. Tous droits réservés
Publié le 05-09-2018

Une cure de jeunesse pour les 80 ans de Stan

« À première vue, ça peut sembler comme une rénovation bien anodine, mais la nouvelle façade représente parfaitement l’esprit de Stan », résume Philippe Warin, directeur général. « On honore le passé, mais on est résolument tourné vers l’avenir. » Les immenses panneaux vitrés au caractère moderne s’intègrent harmonieusement aux bâtiments historiques ; ce cadeau soulignant les 80 ans du prestigieux collège illustre bien le judicieux équilibre qu’on y retrouve entre l’innovation et les valeurs fondamentales.

De la maternelle au niveau collégial
Stanislas est l’un des rares établissements à offrir un cheminement scolaire complet, s’étendant de la maternelle (offerte dès 3 ans au campus de Québec) jusqu’à la formation de niveau collégial (au campus montréalais). « Quand on fait tout le parcours, on quitte avec un baluchon bien rempli de connaissances et d’expériences ! », ajoute le directeur général. L’an dernier, les finissants au baccalauréat ont obtenu un taux de réussite impeccable de 100 %.

Étudier au cœur d’Outremont…
Reconnu pour ses concentrations en littérature, en sciences économiques et sociales, et en sciences, le campus montréalais profite d’un emplacement de choix dans Outremont, à un coin de rue de la station de Métro du même nom. « Il y a une effervescence culturelle et un milieu d’éducation très riche ici, avec de nombreuses universités à proximité », observe M. Warin.

Stanislas participe activement à la vie de quartier et nourrit de précieux partenariats avec les établissements voisins. « Par exemple, notre gala de fin d’année se déroule au Théâtre Outremont et des cours de piscine ont lieu au magnifique centre Sportif CEPSUM », ajoute Michel Morin, directeur général adjoint.

… pour s’ouvrir sur le monde !
Stanislas fait partie d’un réseau mondial de 497 établissements affiliés : l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). L’essentiel du programme de cours — celui du curriculum français — demeure le même dans toutes les institutions, à quelques ajustements près selon la réalité du pays. Cette uniformisation est d’une valeur inestimable pour les familles appelées à voyager pour le travail. « Si vous êtes muté à Barcelone ou à Dubaï, vos enfants peuvent poursuivre leurs études dans une école avec le même programme », explique le directeur général.

Par ailleurs, à l’image de la société montréalaise, le collège accueille 70 nationalités différentes qui vivent au quotidien un partage de culture.

Un virage numérique sagement réfléchi
Après quatre années de déploiement progressif, tous les élèves de 1re à 4e secondaire possèdent désormais leur propre iPad. La véritable force du virage technologique réside cependant dans une riche infrastructure réunissant livres numériques, communications aux parents et outils d’enseignement sur une même plateforme, développée au fil des ans. « Mais il y a encore des livres aussi !, ajoute M. Warin. On vise toujours un sain équilibre entre les univers numériques et traditionnels. »

La sensibilisation aux fake news
Des cours de cinéma sont offerts à tous en concentration ou en option. En plus de développer leurs connaissances et d’avoir accès à des équipements professionnels, les élèves sont sensibilisés à l’importance d’exercer leur pensée critique. « Par l’apprentissage technique, ils réalisent comment on peut facilement se laisser manipuler par l’image et qu’il faut se montrer vigilant face à la désinformation. »

Des activités pour élargir des horizons
Un vaste programme d’activités parascolaires permet d’explorer une multitude d’intérêts, tant du côté du sport (récréatif comme compétitif) que de la culture (danse, théâtre, cirque, conservatoire de musique…), des technologies (impression 3D, robotique…) et de l’entrepreneuriat. Les activités débutent dès 15 h 30 et s’étirent jusqu’à 20 h en soirée. « Ça permet aux plus jeunes de s’initier à toutes sortes de choses, puis de se concentrer sur leurs véritables passions au fur et à mesure que leur horaire se densifie », affirme le directeur général.

Article paru dans La Presse+, septembre 2018 
Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+, ou ICI !
 

Les finissants au collégial prêts à poursuivre leurs rêves

Les élèves sous les feux de la rampe au Festival Arts&Culture de Stan

La salle média-numérique  les élèves s’initient aux équipements de captation vidéo d’événements jusqu’à sa diffusion en temps réel sur le web


Retour à la page précédente  |  Retour aux actualités



Ajouter un commentaire

Complétez le formulaire ci-dessous pour ajouter un commentaire.


Nom :

Courriel :

Commentaire :

Entrez le mot inséré dans l’image ci-dessous dans le champ dessous l’image :



FacebookTwitterYouTube  Suivez-nous !