Actualités


Publié le 15-05-2019

Stan à Paris pour la finale d’Ambassadeurs en herbe

La finale mondiale du tournoi « Ambassadeurs en herbe » s’est tenue à Paris du 13 au 15 mai 2019. Cinquante élèves venant de tous les coins du monde se sont réunis à Sorbonne Université. Ce fut une rencontre sous le signe de la culture et du partage ! « S’adapter au climat et à ses changements en 2050 : quels rôles pourra jouer la science ? » était le thème pour cette finale du concours.

Amarante Langlois une élève de CM2 au Collège Stanislas de Québec s’est brillamment qualifiée pour la finale internationale des lycées français du monde. En tant qu’oratrice au niveau « primaire », Amarante a accompagné l’équipe de la zone « Amérique du Nord » composée d’élèves de Calgary, d'Ottawa, de New York et de Washington.

« Amarante qui participait au cinquième et dernier débat de ces rencontres, nous a d'abord parlé de sa vision du Québec en 2050, une ville reliée à Montréal par l'hyperloop et dans laquelle les habitants mangent des fruits et des légumes produits localement au lieu d'importer des bananes du Costa Rica. La question posée lors de ce débat était la suivante : Sommes-nous aujourd'hui en capacité de faire évoluer la question du climat ? Amarante devait argumenter en faveur d'une action rapide et radicale pour limiter le réchauffement climatique. », a tenu à souligner son professeure Angèle Poisson.

Nous sommes fiers de nos ambassadeurs et de leurs prises de parole spontanées et engagées !

Revivez l'événement sur le site de l'AEFE.

Rappelons que ce concours « Ambassadeurs en herbe » récompense les qualités d’orateur depuis le primaire jusqu'au collégial. Initié par le service pédagogique de l’AEFE et placé sous le parrainage de l’UNESCO, il permet de développer les compétences orales et d’éloquence de nos élèves par la mise en place de tournois oratoires.

Amarante, KalistaKlara, Maya et Samuel ont défendu les couleurs de l’Amérique du Nord lors de la finale mondiale à Paris !


 

Lisez l'article sur la finale de la zone Amérique du Nord qui s'est tenue à l’Ambassade de France à Ottawa les 11 et 12 mars 2019

Lisez l'article sur la finale établissement qui avait lieu au Collège Stanislas à Québec le 11 février 2019

Résumé des débats, par Angèle Poisson, professeure et accompagnatrice
Mardi 14 mai, les débats ont commencé pour le plus grand plaisir de nos ambassadeurs :

« Samuel était le premier de notre équipe nord-américaine à débattre ce matin. Comme tous les participants au concours, il a d'abord dû exposer sa réponse à la question suivante : Comment vos connaissances sur les sciences et les technologies actuelles, vous font voir votre environnement proche en 2050 ? Il a ensuite débattu avec ses camarades ambassadeurs sur la question : la science permettra-t-elle de vivre au-delà de cent ans ? Il a fait preuve de spontanéité et d'humour afin de charmer son audience et a utilisé des arguments très intéressants en questionnant le transhumanisme et l'avenir que ces technologies nous proposent. Il a également évoqué l'importance de l'aspect éphémère des vies humaines qui les rend justement belles et uniques. Beaucoup de collègues accompagnateurs sont venus le féliciter et ont apprécié son aisance et son naturel ».

« Maya animait quant à elle le deuxième débat. Elle a invité les élèves à se présenter et à parler de leur environnement proche et de la façon dont ils voient cet environnement en 2050 avec ce qu'ils connaissent de l'état actuel des sciences et des technologies. Elle a ensuite interrogé ses camarades qui débattaient sur la question suivante : Le robot : un citoyen, un compagnon, une compagne, un enfant idéal ? Le débat à été très riche et aurait pu encore durer des heures tellement les ambassadeurs avaient des choses à dire. Maya et son coanimateur ont donc dû modérer ce débat animé à travers leur questions ce que Maya a très bien fait tout au long du débat avec sa bienveillance et son calme à toutes épreuves. »

Mercredi 15 mai :

« Les orateurs ont exposé avec beaucoup de charisme et d'humour leur vision de l'avenir dans leur pays ou région en se basant sur leurs connaissances des sciences et technologies actuelles. Le débat contradictoire qui a suivi portait sur la question suivante : En 2050, les espèces seront-elles adaptées au changement climatique ? Les orateurs étaient extrêmement à l'aise, en particulier les deux élèves de CM2 dont les exemples concrets étaient très convaincants. Kalista est ensuite entrée en scène et a synthétisé les prises de parole de ses camarades avec toute l'assurance dont elle avait déjà fait preuve lors de la finale de zone. »

« Klara participait au quatrième débat de cette finale en tant qu'oratrice collège. Elle a d'abord été invitée à nous expliquer comment elle voyait sa ville et son pays en 2050 d'après ce qu'elle savait des technologies et des sciences actuelles. Klara a utilisé une argumentation très structurée et efficace pour convaincre son auditoire qu'il est possible d'avoir de l'espoir quant aux changements qui seront opérés pour éviter le pire d'ici 2050, même aux États-Unis. Le débat contradictoire auquel elle a ensuite participé portait sur la question suivante : La science pour éviter les infoxs/fausses nouvelles ? Ce débat semblait vraiment parler aux orateurs qui ont apporté de nombreux exemples concrets pour appuyer leur position. Klara devait expliquer en quoi la science pouvait en effet permettre d'éviter les fausses nouvelles. Elle a expliqué que l'éducation aux sciences et aux démarches scientifiques pourrait permettre aux gens de ne pas croire ce qu'on leur dit sans réfléchir et même, parfois, à questionner des thèses religieuses ancrées dans nos esprits, nos cultures.»

« Klara a remporté ce soir le prix pour le meilleur trio d'orateurs avec deux camarades d'autres zones».

 



Retour à la page précédente  |  Retour aux actualités



Ajouter un commentaire

Complétez le formulaire ci-dessous pour ajouter un commentaire.


Nom :
Courriel :
Commentaire :

Entrez le mot inséré dans l’image ci-dessous dans la case à droite :
>>>>>>>>>>>>




Association des Ecoles Françaises en Amérique du Nord fédération des établissements d'enseigement privé Fondation du Collège Stanislas Association des anciens du Collège Stanislas Association des parents d’élèves du Collège Stanislas de Montréal Agence pour l'enseignement français à l'étranger Association des Collèges privés du Québec
© Copyright 2012, Collège Stanislas de Montréal. Tous droits réservés
Publié le 15-05-2019

Stan à Paris pour la finale d’Ambassadeurs en herbe

La finale mondiale du tournoi « Ambassadeurs en herbe » s’est tenue à Paris du 13 au 15 mai 2019. Cinquante élèves venant de tous les coins du monde se sont réunis à Sorbonne Université. Ce fut une rencontre sous le signe de la culture et du partage ! « S’adapter au climat et à ses changements en 2050 : quels rôles pourra jouer la science ? » était le thème pour cette finale du concours.

Amarante Langlois une élève de CM2 au Collège Stanislas de Québec s’est brillamment qualifiée pour la finale internationale des lycées français du monde. En tant qu’oratrice au niveau « primaire », Amarante a accompagné l’équipe de la zone « Amérique du Nord » composée d’élèves de Calgary, d'Ottawa, de New York et de Washington.

« Amarante qui participait au cinquième et dernier débat de ces rencontres, nous a d'abord parlé de sa vision du Québec en 2050, une ville reliée à Montréal par l'hyperloop et dans laquelle les habitants mangent des fruits et des légumes produits localement au lieu d'importer des bananes du Costa Rica. La question posée lors de ce débat était la suivante : Sommes-nous aujourd'hui en capacité de faire évoluer la question du climat ? Amarante devait argumenter en faveur d'une action rapide et radicale pour limiter le réchauffement climatique. », a tenu à souligner son professeure Angèle Poisson.

Nous sommes fiers de nos ambassadeurs et de leurs prises de parole spontanées et engagées !

Revivez l'événement sur le site de l'AEFE.

Rappelons que ce concours « Ambassadeurs en herbe » récompense les qualités d’orateur depuis le primaire jusqu'au collégial. Initié par le service pédagogique de l’AEFE et placé sous le parrainage de l’UNESCO, il permet de développer les compétences orales et d’éloquence de nos élèves par la mise en place de tournois oratoires.

Amarante, KalistaKlara, Maya et Samuel ont défendu les couleurs de l’Amérique du Nord lors de la finale mondiale à Paris !


 

Lisez l'article sur la finale de la zone Amérique du Nord qui s'est tenue à l’Ambassade de France à Ottawa les 11 et 12 mars 2019

Lisez l'article sur la finale établissement qui avait lieu au Collège Stanislas à Québec le 11 février 2019

Résumé des débats, par Angèle Poisson, professeure et accompagnatrice
Mardi 14 mai, les débats ont commencé pour le plus grand plaisir de nos ambassadeurs :

« Samuel était le premier de notre équipe nord-américaine à débattre ce matin. Comme tous les participants au concours, il a d'abord dû exposer sa réponse à la question suivante : Comment vos connaissances sur les sciences et les technologies actuelles, vous font voir votre environnement proche en 2050 ? Il a ensuite débattu avec ses camarades ambassadeurs sur la question : la science permettra-t-elle de vivre au-delà de cent ans ? Il a fait preuve de spontanéité et d'humour afin de charmer son audience et a utilisé des arguments très intéressants en questionnant le transhumanisme et l'avenir que ces technologies nous proposent. Il a également évoqué l'importance de l'aspect éphémère des vies humaines qui les rend justement belles et uniques. Beaucoup de collègues accompagnateurs sont venus le féliciter et ont apprécié son aisance et son naturel ».

« Maya animait quant à elle le deuxième débat. Elle a invité les élèves à se présenter et à parler de leur environnement proche et de la façon dont ils voient cet environnement en 2050 avec ce qu'ils connaissent de l'état actuel des sciences et des technologies. Elle a ensuite interrogé ses camarades qui débattaient sur la question suivante : Le robot : un citoyen, un compagnon, une compagne, un enfant idéal ? Le débat à été très riche et aurait pu encore durer des heures tellement les ambassadeurs avaient des choses à dire. Maya et son coanimateur ont donc dû modérer ce débat animé à travers leur questions ce que Maya a très bien fait tout au long du débat avec sa bienveillance et son calme à toutes épreuves. »

Mercredi 15 mai :

« Les orateurs ont exposé avec beaucoup de charisme et d'humour leur vision de l'avenir dans leur pays ou région en se basant sur leurs connaissances des sciences et technologies actuelles. Le débat contradictoire qui a suivi portait sur la question suivante : En 2050, les espèces seront-elles adaptées au changement climatique ? Les orateurs étaient extrêmement à l'aise, en particulier les deux élèves de CM2 dont les exemples concrets étaient très convaincants. Kalista est ensuite entrée en scène et a synthétisé les prises de parole de ses camarades avec toute l'assurance dont elle avait déjà fait preuve lors de la finale de zone. »

« Klara participait au quatrième débat de cette finale en tant qu'oratrice collège. Elle a d'abord été invitée à nous expliquer comment elle voyait sa ville et son pays en 2050 d'après ce qu'elle savait des technologies et des sciences actuelles. Klara a utilisé une argumentation très structurée et efficace pour convaincre son auditoire qu'il est possible d'avoir de l'espoir quant aux changements qui seront opérés pour éviter le pire d'ici 2050, même aux États-Unis. Le débat contradictoire auquel elle a ensuite participé portait sur la question suivante : La science pour éviter les infoxs/fausses nouvelles ? Ce débat semblait vraiment parler aux orateurs qui ont apporté de nombreux exemples concrets pour appuyer leur position. Klara devait expliquer en quoi la science pouvait en effet permettre d'éviter les fausses nouvelles. Elle a expliqué que l'éducation aux sciences et aux démarches scientifiques pourrait permettre aux gens de ne pas croire ce qu'on leur dit sans réfléchir et même, parfois, à questionner des thèses religieuses ancrées dans nos esprits, nos cultures.»

« Klara a remporté ce soir le prix pour le meilleur trio d'orateurs avec deux camarades d'autres zones».

 



Retour à la page précédente  |  Retour aux actualités



Ajouter un commentaire

Complétez le formulaire ci-dessous pour ajouter un commentaire.


Nom :

Courriel :

Commentaire :

Entrez le mot inséré dans l’image ci-dessous dans le champ dessous l’image :



FacebookTwitterYouTube  Suivez-nous !